webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Sociétés d’ingénierie : Obstacles à l’innovation et solutions

  • 0
  • 19 juin 2017
Ingénierie : les obstacles à l'innovation

Dans le

précédent article « Pourquoi l’innovation est-elle au cœur de l’ingénierie?« , nous mettions en avant le rôle central de l’innovation dans le secteur de l’ingénierie pour trouver des concepts nouveaux, valoriser des prestations à forte valeur ajoutée, se différencier, gérer des projets de plus en plus complexes et risqués… Mais malgré son importance capitale les dépenses en R&D ont tendance à décroître ces dernières années dans ce secteur.

Les obstacles à l’innovation à surmonter dans le secteur de l’ingénierie

Il existe en effet plusieurs points de blocage qui ralentissent et limitent le potentiel et la capacité à innover des sociétés d’ingénierie. On peut en citer quelques-uns :

  • Les projets gérés par les sociétés d’ingénierie ont souvent des  exigences critiques de délais qui limitent le temps dédié à l’innovation. Elle peut alors être perçue comme une charge de travail supplémentaire dont on peut se passer.
  • Dans le même ordre d’idées, les contrats d’ingénierie consistent souvent à apporter une réponse précise à un problème précis, dans un cadre précis. Il est alors plus difficile de rechercher des solutions innovantes qui ne s’inscrivent pas directement dans ce cadre concret.
  • Dans un secteur où les marges sont faibles, la part de budget qui correspond à l’innovation est souvent difficile à valoriser dans le coût global du projet, et à vendre au client final.
  • Les processus de production en ingénierie sont généralement très normés et encadrés, contrairement aux processus d’innovation qui nécessitent une remise en cause des méthodes classiques
  • Les clients finaux cherchent généralement des solutions éprouvées avec un risque minime ce qui réduit l’intérêt pour des solutions innovantes et nouvelles
  • La propriété intellectuelle n’est pas toujours protégée par les contrats. Qui a alors envie d’investir des moyens importants dans la recherche et l’innovation pour se faire « voler » ses idées?

Quels leviers pour développer l’innovation face à ces blocages?

Face à ces blocages, le levier le plus important pour développer l’innovation est la motivation interne aux sociétés d’ingénierie, et l’implication des dirigeants. Pour cela, l’innovation doit s’intégrer facilement dans les processus de l’entreprise pour limiter l’investissement qu’elle représente, en temps, en ressources et en budget mais aussi être capitalisable sur le long terme et entre les différents projets afin d’être créatrice de valeur et de rentabilité.

Il faut bien sûr mettre au maximum à profit les leviers financiers existants (Crédit Impôt Recherche, projets innovants co-financés, soutien des pôles de compétitivité…) et valoriser l’innovation auprès de ses employés (dédier une personne au management de l’innovation, mettre en place des « primes innovations »…). Mais avant tout il faut intégrer une vraie politique de gestion de la connaissance et des innovations dans son entreprise, c’est à dire l’ensemble des méthodes et bonnes pratiques permettant de centraliser, mémoriser, structurer et partager les connaissances et les savoirs au sein d’une entreprise et avec ses partenaires. En effet, cela permet d’améliorer les gains apportés par le capital de connaissance de l’entreprise et de stimuler l’innovation en posant les bases de l’innovation continue.

Les solutions de PLM et de gestion des données projet permettent en particulier de répondre à cet enjeu et de :

  • Capitaliser les connaissances, les innovations et les retours d’expérience
  • Développer une meilleure transversalité entre tous les acteurs pour une vision globale des innovations
  • Innover sur les méthodologies internes et les méthodes de travail, et faciliter leur mise en place
  • Repenser l’organisation et les rapports entre les acteurs
  • Organiser la circulation des informations et des documents utiles
  • Optimiser l’accès aux connaissances, leur mise à jour et leur enrichissement par le biais de systèmes d’information
  • Réutiliser les informations, les innovations, les méthodes entre les projets
  • Mieux estimer les coûts et les risques des projets, et donc des innovations, en se basant sur le retour d’expérience des projets similaires
  • Mieux analyser les bénéfices apportés par les innovations en comparant les projets et les méthodes

De même que la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) a été un outil clé dans le développement et l’innovation des produits industriels, le PLM marque une nouvelle étape qui permettra aux sociétés d’ingénierie de mettre en place de nouvelles méthodes de travail et de passer un cap dans leur capacité à innover et évoluer.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !