webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Projets d’infrastructures & BTP : de la GED au PLM

  • 0
  • 7 avril 2015

Dans un précédent article sur le logiciel de PLM utilisé par la Société du Grand Paris, nous avons présenté brièvement les enjeux en termes de gestion de données pour le projet du Grand Paris.

Une partie de ces enjeux est liée à la mise en place de bonnes pratiques de gestion documentaire et nécessite la mise en place d’un référentiel unique des documents positionné comme l’épine dorsale des projets. Mais au-delà de ces problématiques de GED, la volonté de la SGP est d’être précurseur dans les méthodes et les bonnes pratiques projet. La SGP souhaitait investir sur une solution d’avenir capable de l’accompagner et d’évoluer face à ses nouveaux besoins pendant plusieurs années.

En effet plusieurs besoins identifiés ne pouvaient trouver une réponse dans une simple GED. En voici quelques exemples :

  • Le projet de réalisation et d’exploitation du réseau de transport du Grand Paris s’inscrit sur des dizaines d’années. Tous les échanges, les
    informations, les données doivent être capitalisés et transmis d’une phase projet à l’autre, y compris lors de l’exploitation des installations. La continuité de l’information dans le cycle de vie projet représente donc un enjeu capital.
  • Dans un projet aussi vaste que le Grand Paris, structuré en de nombreux sous-projets, avec des intervenants très nombreux et des responsabilités hétérogènes, le respect de la confidentialité et de la sécurité des informations représente un enjeu critique et nécessite une approche novatrice.
  • Avec un volume de données qui ne cessera de croître durant le projet, l’organisation des informations et des données ne peut pas être construite horizontalement. La structuration en arborescences documentaires nécessite une technologie de gestion de configuration qui n’est pas présente dans les logiciels de GED.
  • Une multitude de données et d’informations doit être consolidée et valorisée sous forme d’indicateurs et de tableaux de bord exploitables par la Direction de la SGP.
  • Au centre du Système d’Information de la SGP, le référentiel doit s’intégrer avec les autres applications du SI et proposer une vraie interface avec les logiciels métiers.
  • Le projet du Grand Paris n’est pas simplement lié à la réalisation de bâtiments et de voies ferrées. Il intègre aussi des équipements et des systèmes (signalisation, éclairage, installations…) qu’il faudra pouvoir gérer durant l’ensemble de leur cycle de vie.

Ces innovations fonctionnelles et la volonté de faire évoluer l’application pendant le cycle de vie du projet nécessitent une technologie de PLM au sens « Project LifeCycle Management ». Ces besoins sont de plus en plus présents dans les projets d’infrastructures et nécessitent un bond technologique de la GED au PLM pour assurer la réussite de ces projets.

Pour télécharger l’étude de cas de l’application PLM utilisée par la SGP, cliquez sur l’image ci-dessous:

Un logiciel de PLM pour le Grand Paris

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !