webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Le Boom du BIM

  • 0
  • 6 juillet 2015

Suite à la mise à jour d’un article sur la complémentarité entre le BIM et le PLM, j’ai reçu plusieurs questions portant sur le BIM, preuve que le concept et l’acronyme ne sont pas encore clairs (et adoptés)  par tout le monde! Voici donc un rappel sur ce que représente le BIM, en tout cas dans notre vision.

Depuis plusieurs années, le BIM a fait son chemin dans le secteur de la construction et de l ‘ingénierie (notre premier article dans le blog remonte à 2012). Présenté parfois comme ‘une révolution dans le monde du Bâtiment, il est en tout cas certains que de plus en plus de sociétés s’y intéressent et nous contactent pour étudier comment l’intégrer dans leur outil de gestion de données projet ou de PLM.

Dessiner son Bâtiment en 3D, le simuler, visualiser les conflits, les corriger… est désormais possible grâce au BIM. Si le monde de la 3D est souvent vu comme quelque chose d’innovant, mais il ne faut pas pour autant restreindre le BIM à une simple représentation 3D. Le BIM va en effet beaucoup plus loin !

Qu’est-ce que c’est que le BIM ?

Building Information Modeling ou bien Building Information Model

Oui, mais plus exactement ? C’est un processus ? Un modèle de donnée ? Un concept ? Un logiciel ? Une norme ?
Le BIM, c’est un peu de tout cela…

Le Boom du BIM

Que rapporte le BIM ?
Avant de répondre à cette question, il faut savoir que d’après MédiaConstruct les informations techniques d’un bâtiment sont ressaisies au moins 7 fois ce qui entraine une perte d’informations et des incohérences entre chaque étape. Selon les estimations, les défauts de communication entre logiciels coutent 2 €/an/m² de patrimoine et 7 % d’économies sur le budget maintenance seraient réalisées si la maquette numérique était utilisée.
Comme expliqué un peu plus haut, le BIM définit un modèle de données unique et permet en plus de la résolution de ces problèmes (ressaisie manuelle et défauts de communication entre logiciels) , l’amélioration de l’intégrité des données, une analyse des performances améliorée, une coordination multidisciplinaire et surtout une collaboration efficace. Il apporte ainsi sa contribution à l’optimisation énergétique des bâtiments, l’accélération des projets, la diminution des coûts de maintenance…

Si vous êtes intéressé par le sujet et que vous souhaitez en savoir plus sur les applications associant BIM et PLM/gestion de données, cliquez sur le lien.

Un commentaire

  • Jean-Claude Vandonghen dit :

    De façon plus générale, d'après ce que j'ai compris en reliant votre article à un autre (http://rhino4you.com/1/bim_ifc_maquette_3d_383350.html), le BIM (appuyé sur les IFC) se conforme à plusieurs postulats de n'importe quel système d'information, dont l'adoption d'un format unique et évolutif de données, la non-redondance (source unique) et l'interfaçage à partir de protocoles partagés. Merci pour votre éclairage en tout cas!

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !