webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

BIM & PLM : une vraie complémentarité

  • 0
  • 23 juin 2015

Complémentarité BIM PLMLors du lancement de notre partenariat avec le CSTB pour construire une offre dédiée au secteur de l’AEC associant BIM et PLM, nous avions rédigé un article pour mettre en avant la complémentarité BIM & PLM. Cet article, et bien sûr cette complémentarité, sont encore tout à fait à l’ordre du jour. Les questions et les échanges que nous avons avec de nombreux acteurs du secteur en sont la meilleure confirmation ! De plus en plus, les sociétés du secteur se rendent compte que le BIM seul ne suffit pas pour assurer une collaboration et un pilotage efficace du projet.

Les rôles essentiels que jouent le PLM (Product Lifecycle Management rappel ici) et le BIM (Building Information Model rappel ici) dans les projets de BTP et d’exploitation de patrimoine immobilier ne sont plus à prouver. Mais ces deux concepts sont encore souvent étudiés de manière indépendante. Quel est alors le positionnement du BIM par rapport au PLM (et inversement)? Il y-a-t-il un intérêt à les intégrer et si oui comment?

C’est à ces questions que nous allons essayer de répondre aujourd’hui!

Le BIM (Building Information Model) permet grâce aux IFC (Industry Foundation Classes) de représenter un ensemble structuré d’informations sur un bâtiment existant ou en projet. Ainsi le BIM propose une plateforme collaborative entre différents acteurs du Bâtiment, permettant l’interopérabilité entre les différents logiciels métiers grâce aux IFCs.

Le BIM est donc une des briques clés pour permettre la collaboration des différents acteurs mais il a besoin d’une solution complémentaire pour assurer une bonne gestion du cycle de vie du projet/bâtiment. Et pour cause : si le BIM couvre le cycle de vie du Bâtiment, il ne fait pas la gestion de celui-ci, contrairement au PLM.

  • Le BIM se focalise sur les fonctions de visualisation, les calculs des propriétés, la vérification des intéractions entre les différents éléments. Il ne traite pas la gestion des documents ni le contrôle des états et des versions de ces derniers.
  • Le PLM formalise les processus de validation, d’échange, de modification… alors que le BIM est plus une copie redondante qu’on essaye de maintenir.

Il faut donc bien différencier le BIM le PLM : ce sont deux principes distincts et complémentaires. Et c’est cette complémentarité qui permet une gestion complète de l’infrastructure sur l’ensemble du cycle de vie (le triptyque : étude, construction et exploitation).

Chez Lascom, nous avons mené des projets de recherche afin de mettre en place un méta-modèle « PLM-BIM » via notre application Lascom AEC. Cette application Lascom AEC « PLM-BIM » permet d’utiliser en entrée le fichier IFC pour générer l’ensemble des arborescences et des objets techniques au sens PLM. Suivant les modifications et les évolutions des documents et des données au sein du PLM, le fichier IFC global peut être mis à jour automatiquement. En plus des avantages du BIM et du PLM, l’application « PLM-BIM » apporte des bénéfices supplémentaires dus à la complémentarité des concepts!

 

Pour en savoir plus il suffit de cliquer ici

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !