webleads-tracker

Méthode de suivi de chantier – Notre étude des « best practices »

  • 0
  • 15 juillet 2019
méthode de suivi de chantier

Après notre article sur le suivi de chantier, nous allons compléter le sujet en développant une bonne marche à suivre pour gérer votre chantier méthodiquement. C’est le sujet de la semaine.

La nécessité de s’imposer une méthode de suivi de chantier

Une bonne organisation est nécessaire pour assurer la tâche complexe de suivi de chantier. Il faut penser à tout, de l’organisation des travaux à l’impact environnemental que peut avoir son chantier.

Pour la bonne marche des travaux, il est impératif de prévoir et surveiller les points suivants :

  • Établir un planning des travaux et le faire respecter.
  • Fixer les horaires d’intervention du maître d’ouvrage.
  • Prévoir un lieu où stocker le matériel.
  • Prévoir un lieu où les ouvriers pourront stationner.

Le maître d’ouvrage est le garant du bon déroulement des travaux et du respect des règles établies préalablement.

 

Différents points à observer

Préparer en amont votre chantier

  • Imprimer le devis après avoir validé l’ensemble des intervenants.
  • Préciser les dates de début et de fin de chaque corps d’état (plomberie, électricité, maçonnerie…) ainsi que les plans d’exécution du chantier. C’est l’occasion de préciser l’ensemble des points techniques (emplacement des prises électriques, type de pose de carrelage par exemple).
  • Avoir en votre possession le devis après avoir validé l’ensemble des intervenants.
  • Fixer avec les intervenants les horaires de travail et de disponibilité.
  • Planifier un lieu où stocker les équipements et le matériel.
  • Penser à prévenir les voisins qu’ils risquent d’être quelque peu importunés tout au long du chantier.
  • Dans l’idéal, prévoir un endroit où les voitures peuvent stationner.

 

Numériser les plans

Faire des plans précis et détailler l’ensemble des points techniques en amont est essentiel. Avoir des plans 3D peut faciliter considérablement la compréhension du projet. De plus, le format numérique permet de gagner en rapidité dans la transmission des informations notamment. Par ailleurs, ce format est plus écoresponsable que le format papier, ainsi, nous vous recommandons d’intégrer cette idée pour réduire votre impact environnemental.

Dans le cas où des modifications sont à apporter sur les plans, il faut rapidement mettre à jour les plans, en fonction, surtout lorsque les plans sont mis en commun pour plusieurs parties prenantes.

Il est assez simple de comprendre que les changements d’avis en cours de route perturbent l’avancement d’un chantier et provoquent souvent du retard. Ainsi, la phase de conception est fondamentale.

Alors, le plan et la modélisation 3D des ouvrages est la base de la maquette numérique du bâtiment. L’ouvrage est construit virtuellement avant même les travaux. Cette modélisation est un préalable indispensable à tout processus BIM.

 

Rester informer sur les différentes phases

De façon grossière, il existe 3 phases dans les travaux. Elles sont symptomatiques de l’évolution de votre rapport avec votre entrepreneur.

  • Une phase spectaculaire : la démolition. Grand changement dans les lieux, c’est en général une période agréable qui donne la (fausse) impression que le chantier avance vite.
  • Une phase molle : la création des fondations, toutes ces choses qui ne se voient pas mais qui sont déterminantes pour la réalisation d’un beau chantier. Période de latence pas toujours facile à gérer, les doutes s’installent.
  • Une phase de finition : la pose des fournitures, des matériaux, de la décoration etc… Pour cela, il est préférable de se référer au cahier des charges, aux usages et normes en cours pour juger de chaque type de travaux. C’est la phase finale du projet !

 

Consigner tout par écrit

Chaque passage du maitre d’ouvrage sur le chantier doit être suivi de « prise de notes » par écrit.

Pour découvrir DESITE, la nouvelle solution BIM utile pour vous assister pour le suivi de chantier : inscrivez-vous GRATUITEMENT au webinar de présentation !

 

Pour faire tout cela, des applications mobiles disponibles sur tablette et smartphone existent justement pour faciliter la réalisation de ces taches et permettre la bonne organisation du chantier et de son suivi. A quels besoins répondent-elles dans le BTP ?

Découvrez le cas de DB Station & Service AG, l’exploitant de gares ferroviaires allemandes et son organisation de chantier avec le BIM.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !