webleads-tracker

Convention BIM : ce qui la rend indispensable

  • 0
  • 16 avril 2019
Convention BIM pour une stratégie BIM

Chaque projet, chaque entreprise peut tirer profit d’une stratégie BIM bien conçue. Le sujet porte sur la convention BIM,  un document important pour une stratégie BIM cohérente.

Une fois que le donneur d’ordre a défini le contexte du projet et ses objectifs BIM associés, il est nécessaire de les traduire en fonction des intervenants et de leur maturité BIM, tout au long des phases du projet (programmation, conception, construction, exploitation, maintenance…).

Ces éléments sont précisés dans le document communément appelé « Convention BIM ». Il intègre notamment :

  • Les procédures définissant les besoins et par conséquent les rôles et responsabilités des acteurs (plan de gestion du BIM),
  • La méthodologie de travail BIM relative aux échanges d’informations
    • De quelles données a-t-on besoin ? Pour qui ? A quel moment ? Comment doivent-elles être structurées ? Quels processus de coordination mettre en place ?
  • L’infrastructure BIM, c’est-à-dire la plateforme collaborative, en se posant des questions d’assurance et de responsabilités, de durée de vie, d’ordre technique et de fonctionnalités, de sécurisation des données, de procédures de collaboration.

 

Cette « convention BIM » doit être établie le plus en amont possible et peut évoluer sur l’ensemble du cycle de vie du projet. Elle précise les attentes d’usage du BIM en fonction de la spécificité du projet (réhabilitation, neuf, allotissement, etc.). Ce document décrit les méthodes d’organisation et de représentation graphique pour l’opération ainsi que les processus, les modèles, les utilisations.

Une convention BIM ne revêt aucun caractère obligatoire. Il appartient aux auteurs de la convention BIM, de rendre la contractuelle et de l’inscrire dans la liste ordonnée des documents contractuels ou de référence.

 

Concrètement, quel est le contenu qui enrichi la convention BIM ?

Elle doit spécifier :

  • La nature, la durée de l’opération et la liste des acteurs intervenant dans le projet (avec notamment les intervenants en charge du BIM : BIM management, coordinateurs, référents,) ;
  • La liste de tous les logiciels utilisés par chacun des acteurs ;
  • La liste des usages BIM : processus d’enrichissement de la maquette par les acteurs (modélisation des informations) ;
  • Un tableau de répartition des tâches de chaque acteur à chacune des phases ;
  • L’Environnement de Données Commun (la plate-forme collaborative) ;
  • Le format d’échange utilisé. Format natif ou format IFC ;
  • Le niveau de détail et d’information de la maquette en fonction des phases d’avancement du projet ;
  • Les livrables BIM : la maquette.

 

Mais il n’existe aucune obligation de réaliser une convention BIM, alors on peut se demander pour quelles raisons les acteurs le feront.

 Quels sont les apports de la convention BIM pour le projet ?

  • Elle donne les règles de production
  • Elle permet de mieux comprendre les objectifs et les attentes du maitre d’ouvrage
  • Elle permet aussi d’intégrer ses objectifs BIM dans le projet
  • C’est un document collaboratif et contributif
  • La démarche n’est pas obligatoire – Une convention n’engage que ceux qui y adhèrent

 

 

La convention BIM : un contrat pour le projet ?

C’est un accord de volonté conclu entre des personnes pour créer, modifier, éteindre, ou transférer des obligations. Un contrat est une convention qui crée des obligations.

La convention BIM est parfois aussi appelée « Protocole BIM ». Cosignée par les acteurs de la maîtrise d’œuvre et adossée au contrat de maîtrise d’œuvre, la convention BIM est un document contractuel opposable. Elle peut être, pour information du maître d’ouvrage, annexée au contrat principal de maîtrise d’œuvre.

Sa rédaction incombe au partenaire du projet qui assure la mission de BIM Management. Revendiquer la mission de BIM Management, c’est donc être en capacité de rédiger une convention BIM puis de l’appliquer, c’est-à-dire d’organiser le déroulement BIM du projet, et les modalités précises de collaboration entre ses acteurs.

Lorsque les acteurs du projet s’engagent au travers de la convention BIM, ceux-ci doivent porter leur responsabilité.

Donc, la convention BIM ne représente pas une obligation pour tous les projets mais lorsque le donneur d’ordre décide d’utiliser ce document, alors chaque acteur engagé doit porter ses responsabilités et respecter ses obligations.

 

 

Ainsi, la convention BIM répond aux attentes du maître d’ouvrage (ses objectifs ou cas d’usage BIM) exposées dans son cahier des charges.

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une convention classique, restreinte aux acteurs de l’opération, orientée spécifiquement sur les aspects numériques du projet.

Elle encadre les procédures d’échanges entre les acteurs de la maîtrise d’œuvre. Aussi, elle a vocation de clarifier leurs missions respectives et périmètre d’intervention. Donc, Bien que non obligatoire, la convention BIM semble indispensable au bon déroulement du projet.

 

 

Retrouvez le guide indispensable de votre stratégie BIM

2 commentaires

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !