webleads-tracker

Comment choisir son Environnement de Données Commun ou logiciel EDC ?

  • 0
  • 4 mars 2019
Environnement de Données Commun

Après les anciens acronymes GED, EDMS, SEDI… on parle maintenant de plus en plus d’EDC (Environnement de Données Commun) dans les projets de construction et d’ingénierie.

L’Environnement de Données Commun (logiciel EDC) fournit une source d’information centrale et unique pour le projet. Ce logiciel va vous permettre de centraliser, gérer et distribuer des informations et des données graphiques et non graphiques. C’est-à-dire toute l’information sur le projet, quel que soit son format (« conventionnel » ou BIM). Si les grands principes sont similaires aux autres logiciels de gestion de données, il répond aussi entre autres à des normes PAS 1192-2 et ISO 19650 qui définissent un cadre et des exigences.

 

Environnement de Données Commun : à quoi faire attention ?

Pour mieux définir les critères de choix d’un Environnement de Données Commun, nous vous proposons plusieurs clés et points d’attention !

  •  L’Environnement de Données Commun doit être accessible via un navigateur internet, et ne pas dépendre de l’infrastructure de votre entreprise. Il doit être 100% cloud pour faciliter son utilisation par tous les acteurs du projet, internes et externes !
  • L’Environnement de Données Commun a vocation à traiter toute la diversité des informations : plans, maquettes, documents, notes… Il ne doit pas se contenter de les stocker mais bien de les « faire vivre » et évoluer pendant toute la durée du projet, y compris en les reliant entre elles dans un réseau d’informations projet à valeur ajoutée.
  • Le logiciel EDC doit assurer une gestion des droits adaptée à des projets multi-entreprises. Il doit permettre de définir des rôles différents suivant les métiers, les types d’entreprises, les membres de votre équipe ou des autres intervenants… afin d’attribuer les droits de manière cohérente et efficace.
  • Le logiciel EDC doit intégrer et automatiser des processus de validation, de diffusion et de révision des informations, qu’ils soient simples ou complexes pour s’adapter aux différents types de workflows.
  • L’Environnement de Données Commun doit bien sûr être accessible depuis le bureau mais aussi depuis le site du chantier. C’est à dire qu’il doit disposer d’interfaces conçues pour les smartphones et les tablettes et proposer des applications pour faciliter la saisie sur le terrain.
  • L’EDC centralise l’ensemble des informations et il gagne à offrir une vision consolidée et graphique du projet : avancements, alertes, réussites…
  • La connexion de l’Environnement de Données Commun avec les autres logiciels métier et bureautique est un point important. En effet les logiciels utilisés sur le chantier et dans les bureaux sont nombreux et l’EDC doit proposer une interface de connexion ouverte pour se positionner comme plateforme centrale de gestion de l’information projet.
  • Répondre à vos exigences initiales est une première étape, mais l’Environnement de Données Commun doit aussi pouvoir évoluer selon vos nouveaux besoins, les changements dans vos processus, dans les types d’information à gérer…
  • La sécurité est un sujet critique dans les grands projets de construction. L’EDC doit offrir un cryptage SSL, et des procédures d’authentification à plusieurs facteurs. Etre certifié conforme à une norme internationale est une preuve de confiance sur ce sujet de sécurité (ex : certification ISO 27001)

De manière plus générale, de nombreux autres facteurs sont à prendre en compte : le respect du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), l’expertise métier et l’accompagnement proposés par l’éditeur de l’EDC, le niveau de support et les services complémentaires…

 

Quelques questions à se poser avant de choisir son Environnement de Données Commun

  • L’EDC peut-il prendre en charge mes différents types d’information (maquettes BIM, plans, documents, communications, etc.) ?
  • Peut-on utiliser l’Environnement de Données Commun sans installer d’autres outils ?
  • Comment l’EDC gère-t-il les droits d’accès des différents intervenants et selon les types d’entreprises ?
  • Quels workflows sont proposés par l’Environnement de Données Commun ?
  • L’EDC propose-t-il des interfaces spécifiques pour les appareils mobiles ?
  • Comment l’EDC s’intègre-t-il avec les autres outils et logiciels du Système d’Information ?
  • Quelles fonctions de reporting sont disponibles dans l’EDC ?
  • Comment l’Environnement de Données Commun peut-il adapter ses fonctionnalités suivant l’évolution du projet ?
  • Comment l’EDC assure-t-il la sécurité des informations et des accès ? Est-il conforme à des normes précises ?
  • Quelles sont les références de l’éditeur dans le domaine de la construction ? Quels types de prestations et de conseil proposent-il en complément du logiciel ?

 

Voici donc un tour synthétique d’éléments à prendre en compte avant de choisir votre nouvel Environnement de Données Commun pour votre projet de construction. Si vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, nous vous proposons notre Guide pratique « Comment choisir un Environnement de Données Commun ?« .

Un commentaire

Laissez un commentaire à merksan Cancel Reply

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !