webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Infographie : les documents, la face émergée de l’iceberg dans l’ingénierie

  • 0
  • 23 janvier 2017
Icerberg des données AEC

La métaphore de l’iceberg est bien connue. Si elle n’est pas nouvelle, elle illustre bien la différence entre la partie visible des informations, et l’ensemble des données invisibles au premier abord, qui sont pourtant en lien direct avec la face émergée de l’information.

Dans les projets d’ingénierie et de BTP, cette illustration est encore plus adéquate, car la diversité des acteurs et des rôles intervenant dans les projets engendrent pour chacun une vision parcellaire de l’information, propre à son métier. Pourtant, la connaissance exhaustive du projet qui est primordiale pour la cohérence de l’infrastructure et le pilotage, nécessite une vue d’ensemble des informations, et donc de ces visions métiers.

Cette connaissance dynamique du projet, et son pilotage quotidien, mais aussi la capacité à proposer une parte visible cohérente et homogène, impose donc de connecter les informations du projet. C’est à dire se positionner à une granularité de l’informations plus détaillée, au niveau des données plutôt que simplement des documents, et de lier les données sans les dupliquer. Pour autant, il faut continuer de proposer aux utilisateurs une fenêtre sur ces informations adaptée à leur métier. Si le logiciel gère cette complexité, le travail quotidien de chacun doit rester focaliser sur sa valeur ajoutée.

L’iceberg n’est alors plus un danger : la partie émergée représente la vue ajustée au métier, et la partie immergée la complexité gouvernée par le logiciel.

Vous pouvez cliquer sur l’image en basse définition ci-dessous pour accéder au PDF représentant cet iceberg :

Iceberg données AEC

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !