webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Bonnes pratiques : cartographier les processus d’entreprise

  • 1
  • 4 juillet 2016
BTP et workflow

Pour améliorer le fonctionnement de l’entreprise, il est essentiel de disposer d’une vue d’ensemble des ses activités et process. La cartographie des processus est une des méthodes pour s’approcher de cette vision globale. D’après le principe de management de la qualité, réaliser une cartographie des processus revient à « identifier, comprendre et gérer des processus corrélés comme un système contribue à l’efficacité et à l’efficience de l’organisme à atteindre ses objectifs« . Ouf… En résumé l’objectif est d’obtenir une vision partagée des processus de l’entreprise et de leurs interactions pour mieux comprendre le fonctionnement de l’entreprise et optimiser ses process.

On identifie trois types de processus avec des intérêts propres :

  • les processus opérationnels qui délivrent directement une valeur ajoutée
  • Les processus de support qui fournissent des éléments pour les processus opérationnels
  • Les processus de management qui permettent d’orchestrer l’ensemble

Quelques conseils :

La modélisation doit rester simple à compréhensible par la majorité. Dans tous les cas, la cartographie ne représente qu’une partie de la réalité et ne pourra pas traduire toute la complexité de l’entreprise en un graphique. Inutile donc de chercher à représenter les processus jusque dans le moindre détails pour au final aboutir à une représentation illisible. Ainsi, il est important de choisir la granularité adéquate suivant l’usage que vous souhaitez faire de la cartographie. Le niveau nécessaire ne sera pas le même entre une cartographie réalisée en vue de l’implémentation d’un PLM et celle pour présenter l’organisation de l’entreprise pour de nouveaux arrivants…

Pour autant, la cartographie doit être exhaustive au niveau des processus identifiés. Il ne faut pas se contenter des processus officiels mais aussi prendre en compte les fonctionnements informels si on souhaite optimiser le fonctionnement de l’entreprise. Éviter la surabondance ne veut pas dire éviter l’exhaustivité !

En résumé, mieux vaut une vue d’ensemble mais exhaustive des processus, plutôt qu’une vue détaillée mais ne prenant en compte qu’une partie des processus concernés. Un oubli et c’est une partie de la chaine qui est laissée de côté. Cela parait évident mais ce n’est pas toujours appliqué !

2 commentaires

  • François Caillot dit :

    la réelle valeur de cette cartographie est de permettre en évidence les pistes d'amélioration , qu'il faut ensuite approfondir pour définir les nouveaux processus et en réaliser un outillage efficace.

  • Curieuse civilisation où l'on fait plus confiance à un schéma qu'aux hommes qui travaillent … c'est vrai qu'à force de les considérer comme des coûts, il devient difficile de mobiliser leurs intelligences :)

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !