webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Résultats de l’étude : Les besoins et enjeux du secteur de l’ingénierie et du BTP

  • 0
  • 23 mai 2016
Résultats ; sondage ingénierie et BTP

Nous avions lancé un sondage courant avril sur les besoins et enjeux du secteur de l’ingénierie et du BTP. Comme annoncé, nous dévoilons les résultats de cette étude aux lecteurs du blog : défi, productivité, frein à la rentabilité et passage au BIM. Le croisement par activité et par taille permet aussi de comparer la vision des différents types d’entreprises.

PRINCIPAL DEFI

sondage Principaux défis de l'ingénierie

Sur l’échantillon de sociétés supérieures à plus de 2000 employés, c’est au contraire l’enjeu « Garantir la fiabilité, l’unicité et la mise à jour des données et des documents » qui ressort en premier à plus de 35%. Cette priorisation différente est vraisemblablement liée à la complexité des projets pilotés par les grands groupes.

Au niveau des secteurs d’activité ce sont les bureaux d’étude pour qui la fiabilité des données est la plus critique (>40%) et les entreprises de construction qui se concentrent sur la coordination des intervenants internes et externes (>65%). Un positionnement  conforme à leur cœur de métier.

PRODUCTIVITE ET ENJEU

Sondage : source de productivité

Dès que l’on dépasse les 200 employés, c’est la continuité des informations qui devient l’enjeu principal (40%). Une analyse possible est que plus la taille de la société est importante, plus elle va intégrer de phases projets et donc prêter une attention forte à la continuité de l’information.

RENTABILITE

Sondage : frein à la rentabilité

C’est très nettement la pression sur les coûts qui est perçue comme un frein à la rentabilité (56%) et cela quelle que soit la taille de l’entreprise.

BIM

Sondage : passer au BIM

C’est majoritairement le besoin de méthodes et d’accompagnement qui ressort des réponses obtenues, même si celui-ci est talonné par le besoin de solutions logicielles adaptées, en particulier pour les entreprises de plus de 200 employés.

Mais, cette question ouverte a également donné lieu à d’autres propositions telles que la nécessité d’avoir un besoin formellement exprimé par le MOA ou la mise en place d’une obligation réglementaire, comme dans d’autres pays européens.

 

Cette étude met à jour la fragmentation du secteur de l’ingénierie et de la construction. Elle confirme qu’au sein de ce secteur, la taille de l’entreprise, son activité se retrouvent dans les enjeux auxquels elle se confronte et dans ses attentes. Ces tendances sont révélatrices du marché : ce n’est que par une connaissance précise des besoins de chacun qu’il est possible d’apporter une réponse adaptée.

Un commentaire

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !