webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Comment optimiser le suivi des listes prévisionnelles dans les chantiers de BTP?

  • 0
  • 21 mars 2016
Gestion des listes prévisionnelles

Le respect des délais est un des éléments essentiels pour mener à bien les projets de construction. Pour bien respecter le planning du projet dans son ensemble, il est nécessaire que chaque acteur du projet réalise les travaux qui lui sont attribués en temps et en heure.

Nous avons déjà abordé à de nombreuses reprises la nécessité de disposer d’un référentiel d’information commun à l’ensemble des acteurs. Cette fois, nous allons rentrer dans un point plus précis : les listes prévisionnelles. En effet, dans tous les projets de construction, les différents intervenants du projet doivent donner un planning de remise de plans suivant les travaux qu’ils ont à charge (aussi nommé « listes prévisionnelles »).

Les listes prévisionnelles permettent d’avoir un planning prévisionnel précis de remise des documents et donc des réalisations mais aussi de suivre l’avancée des travaux effectués durant le projet en comparant le planning de rendu prévisionnel avec les rendus réels. Encore faut-il pouvoir tracer les dates prévisionnelles et les dates de saisies réelles… Pour répondre à ce besoin, l’utilisation d’un progiciel de gestion de projet est une solution clé !
Pour être efficace dans le suivi opérationnel du projet, il est préférable que la création des listes prévisionnelles et leur suivi soient intégrés au référentiel de données central plutôt que dans un logiciel spécifique qui ne permettrait pas de capitaliser les informations.

Le référentiel de données du projet / PLM doit donc aussi :

  • Dans un premier temps, permettre aux différentes entreprises de s’engager sur les dates de remise des différents plans à réaliser. Ces informations étant bien sûr stockées avec toute la traçabilité nécessaire au sein du référentiel,
  • Dans un deuxième temps, pouvoir sécuriser les dates de remise et calculer les retards des différents prestataires par rapport aux engagements. Avec la possibilité de mettre facilement en place des alertes aussi bien pour l’OPC que pour les sous-traitants,
  • Et bien sûr, offrir une analyse de l’avancement mais aussi du respect des engagements des différents prestataires sous forme de rapports et de tableaux de bord

Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, mais cela conforte l’idée que le logiciel de gestion de données du projet doit aller au-delà d’une simple GED ou armoire à plans pour répondre aux contraintes et aux objectifs du métier.

Pour découvrir des logiciels dédiés aux projets de BTP, cliquez ici.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !