webleads-tracker

Architectural Engineering & Construction

Gestion de l’information liée aux infrastructures Industrielles – quelles données prendre en compte?

  • 0
  • 23 novembre 2015
infrastructures industrielles

Un des premiers arguments pour mettre en place une solution de gestion de données c’est de pouvoir centraliser l’information et en faciliter l’accès et la recherche. En résumé, l’un des messages de base est : vous avez beaucoup de données, vous en aurez de plus en plus et en mettant en place une solution de gestion vous gagnerez un temps précieux pour rechercher et accéder à une information à jour.

Toutes les GED, ECM, SGDT, PLM et autres solutions avec des acronymes mettent ce point en avant, mais il est souvent plus difficile d’avoir une réponse claire sur les données qu’il faut gérer (et celles qui peuvent l’être au sein du logiciel…).

Quand on parle de gestion de l’information liée aux actifs et aux infrastructures, les données à prendre en compte sont très variées. Se limiter aux documents est une solution beaucoup trop partielle! Voici la « vision Lascom » sur les informations que l’on retrouve le plus souvent dans les projets de construction et d’exploitation d’infrastructures industrielles:

  • Les documents bureautiques
  • Les plans CAO et les Xrefs
  • L’emplacement des équipements, les variantes, les dépendances et les informations de paramétrage
  • Les configurations d’assemblage et les stocks de pièces détachées
  • Les exigences de conformité et les normes associées
  • Les ordres de travail et les contrats
  • Les demandes de modifications
  • Les informations liées aux fournisseurs et aux partenaires
  • Les autres données du projet :
    • Les données techniques, documents et mémos
    • Les notes de réunions et les e-mails
    • Les correspondances internes et externes
    • Les photos, images, scans et télécopies

Espérons que cela vous apporte des informations plus concrètes.  Vous pouvez aussi accéder à un descriptif d’application de gestion des infrastructures industrielles avec ce lien.

Mais attention, la centralisation et la gestion du cycle de vie des documents et des données techniques n’est qu’un des aspects de l’iceberg. Il ne faut pas se limiter à une vision des documents et données mais disposer d’une approche plus globale en gérant l’environnement des données & documents et leurs évolutions, comme nous l’avons vu dans un précédent article (cliquer ici pour y accéder)

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !